Retour à l‘aperçu

ArchaeoConcept participe à la conférence virtuelle de l'EAA 2020 du 24 au 30 août

Cynthia Dunning co-organise avec Peter Kienzle (Allemagne) une session virtuelle lors de la prochaine conférence de l'EAA qui se déroulera du 24 au 30 août 2020 en ligne.

La session intitulée "So What? How to Gently Kill Your Darlings or How to Communicate to an Audience as Wide as Possible" propose d'explorer de nouvelles façons de transmettre les messages archéologiques aux publics.

Si l'archéologie est une discipline académique qui encourage les débats intellectuels et les interprétations de la culture matérielle de haut niveau, elle est également considérée comme une marchandise dans le secteur du tourisme et les sites accueillent un grand nombre de visiteur.euse.s d'origines diverses.
Les résultats de la recherche en archéologie sont des études très spécialisées qui portent sur des aspects particuliers et limités des sociétés anciennes ou qui proposent des théories générales sur le développement culturel, diffusées au niveau universitaire dans des articles très détaillés ou des livres de plusieurs centaines de pages. Cependant, l'archéologie est financée par "le public". Par conséquent, "le public" revendique son droit à participer aux résultats de la recherche archéologique. Étant donné que "le public" est un groupe représentatif de notre société avec un large éventail d'intérêts et de compétences personnelles, la communication des résultats de la recherche archéologique nécessite une meilleure compréhension des groupes cibles et exige également de réduire la complexité des résultats de la recherche à des messages plus simples, mais néanmoins véridiques.
Les musées, les parcs et les sites archéologiques ont essayé de comprendre la perception des visiteur.euse.s et leurs approches du patrimoine et de l'archéologie de nombreuses façons. Sur la base de cette compréhension (ou de ces hypothèses), ils ont développé différents moyens de communication allant de la reconstitution de scènes de vie ancienne à des panneaux explicatifs, des ouvrages de sensibilisation et des expositions plus traditionnelles. Dans un monde en constante évolution, les nouveaux médias ont remplacé de nombreux moyens de communication traditionnels et ce n'est que récemment que les émotions des visiteur.euse.s au sujet de l'archéologie ont été prises en compte dans les stratégies de médiation. En outre, les sites et les ruines communiquent avec les visiteur.teuse.s par leur simple matérialité et leur présence. Néanmoins, l'objectif principal de cette session est de combler le fossé entre les résultats académiques spécialisés et les intérêts particuliers des visiteur.euse.s.
Au cours de cette session, nous aimerions discuter de nouvelles façons de transmettre les messages de l'archéologie au public. Nous aimerions ainsi entendre des expériences pratiques, qui peuvent être réussies ou non, de la part de chercheur.euse.s universitaires, de gestionnaires de sites archéologiques, ou encore d'expert.e.s en muséologie et en tourisme.